Carte des limites forestières du domaine public : Comment repérer les terres publiques du Québec

Dans son engagement à fournir un accès facile et gratuit à des données actualisées concernant le territoire forestier québécois, le gouvernement propose la carte interactive de la Forêt Ouverte, ainsi que plusieurs services de cartographie Web aisément intégrables à un système d’information géographique (SIG). La carte interactive de la Forêt Ouverte vous permet de visualiser, interroger et télécharger une diversité de données, sans avoir besoin de recourir à un logiciel de géomatique spécialisé.

Vous pouvez ainsi accéder, entre autres, aux informations suivantes :

1- Cartes écoforestières.

2- Photographies aériennes et images satellite.

3- Données relatives à la topographie, aux pentes et aux reliefs.

4- Produits dérivés du lidar.

5- Zones de territoires fauniques.

6- Statistiques de chasse et zones correspondantes.

7- Limites territoriales forestières.

8- Données hydrographiques.

9- Informations sur les aires protégées forestières.

10- Limites des perturbations naturelles, telles que les feux de forêt.
Pour accéder à la carte, veuillez suivre le lien suivant : Carte Interactive de la Forêt Ouverte

Vous avez la liberté de pratiquer le camping sauvage sur de nombreuses portions du territoire public sans nécessiter une autorisation préalable. Toutefois, il est essentiel de respecter certaines règles avant, pendant et à la fin de votre séjour.

Avant de partir, assurez-vous de vérifier s’il existe des restrictions sur l’allumage de feux de camp dans la région que vous avez choisie. De plus, utilisez la carte interactive « Forêt ouverte » pour vous assurer que l’emplacement que vous avez sélectionné se trouve effectivement dans une zone de territoire public libre. Lorsque vous installez votre équipement de camping ou garez votre véhicule, évitez de bloquer des chemins, des sentiers ou des zones de débarcadères qui pourraient entraver la circulation.

Il est primordial de choisir des emplacements sécuritaires, en vous tenant à l’écart de zones potentiellement dangereuses telles que les falaises, les rivières à fort courant ou les zones sujettes aux glissements de terrain. Gardez à l’esprit que la durée de votre séjour ne peut pas excéder sept mois au cours d’une même année.

Lorsque votre séjour prend fin, assurez-vous de démonter tout l’équipement de camping, de ramasser tous les déchets et de remettre l’emplacement dans son état d’origine. Il est important de noter que certaines Municipalités Régionales de Comté (MRC) ont établi des règlements spécifiques en ce qui concerne le camping sauvage. Pour obtenir des informations sur les réglementations en vigueur dans une MRC particulière, nous vous recommandons de contacter directement la MRC concernée.

De plus, veuillez noter que le camping est strictement interdit sur les îles suivantes : l’île au Bœuf, l’île au Cochon, l’île aux Crapauds, l’île aux Hérons, l’île Sainte-Thérèse, l’île aux Vaches et l’île au Veau, qui font partie du territoire de la ville de Varennes.

Formation Forêt Ouverte offerte par la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs

Laissez un commentaire